vendredi, le 06 décembre, 2013

En voile de haute performance ce mois-ci, 5 membres de l’Équipe canadienne de voile ont profité du vent chaud à Oman lors des Championnats du monde en Laser. Les Canadiens Lee Parkhill, Robert Davis et David Wright ont pris part à l’exigeante flottille Or en compagnie du champion Robert Scheidt. Lee Parkhill a été le meilleur Canadien en obtenant une 19e place en tout et pour tout.
 
Ça a été un mois occupé pour les Canadiens hors du pays alors que Diane Reid, la première canadienne à participer à la minitransat,  a entrepris son grand périple. Malheureusement, une météo hostile et des bris d’équipement ont forcé Reid à s’arrêter aux Iles Canaries,  sans espoir d’y repartir. Six autres bateaux ont également abandonné la course en raison de circonstances similaires. 
 
Damian Foxall, résident du Québec et ambassadeur de la Fédération canadienne de la faune, a relevé le défi de la Transat Jacques Fabre dont le point de départ est Le Havre en France et le point de chute Itajai, au Brésil. Damian et le marin français Sydney Gavignet ont navigué sur The Oman Air MOD70 et ont terminé leur course en grand alors qu’ils ont gagné le dernier obstacle de la course d’un mois. 
 
Le capitaine Eric Holden et son équipe Henri Lloyd continuent de maintenir dans ce qui est l'un des défis d’endurance le plus difficile du monde, la Course Clipper autour du monde. Holden, le météorologue de l’équipe canadienne de voile lors des Jeux olympiques de 2012, détient la première place après 4 étapes difficiles entre Capetown et Albany.  Eric a établi un nouveau record de vitesse en atteignant 30,7 nœuds lors de la course 2, entre Brest, en France et Rio de Janeiro. « Ce fut une course très difficile, mais aussi très gratifiante. Pour gagner, vous risquez de briser de l’équipement, mais nous n’en avons pas eu, alors nous sommes très heureux. » La course 5 jusqu’à Sydney commence le 5 décembre d’Albany. Eric est prêt, disant que <<puisque cette étape est plus courte que celles auxquelles ils sont habitués, ils sentent qu’ils peuvent pousser la machine et garder la cadence durant toute l’étape. Il mentionne également qu’ils ne changeront rien à ce qu’ils ont fait jusqu’à présent et ne prendront certainement pas cette étape à la légère puisqu’ils ne sont qu’à quatre points de la Grande-Bretagne, qui est en deuxième place.>> 
 
Pour ces raisons, nous sommes fiers d’annoncer que le marin du mois Voile Canada est Eric Holden. Vous pouvez suivre ses exploits ici.
 
Le prix du Marin du mois Voile Canada reconnaît les succès en voile de Canadiens impliqués ou associés au sport dans toutes ses formes. Voile Canada encourage les nominations des activités canadiennes de voile qui se sont distinguées. Les nominations peuvent être envoyées à .